LA photo 3Ds

LA photo 3Ds

Types d’acquisition:

Une seule caméra avec deux objectifs

Depuis le milieu du xixe siècle, divers fabricants d’appareils photo ont réalisé des appareils à deux objectifs, de format par exemple 6×13 cm ou 45×107 mm, puis 2x24x36, puis quelques rares modèles d’appareils numériques à deux objectifs et deux capteurs. La plupart des fabricants d’appareils photo stéréoscopiques ont introduit un “surécartement”, par lequel les centres des capteurs sont un peu plus éloignés que les centres des objectifs. Ceci corrige le défaut cité ci-dessous. Sinon il faut le corriger, soit par décalage des diapositives dans leurs montures, soit par traitement logiciel, ce qui est facile depuis l’ère des images numériques.

Caméras parallèles

Deux caméras identiques sont utilisées pour la saisie stéréoscopique de la scène. La distance entre les caméras correspond généralement à la distance entre nos yeux (environ 65 millimètres). Cette configuration exige deux caméras identiques avec des axes optiques parallèles (la ligne qui passe par le point focal et le centre des capteurs dans la caméra). Avec une telle acquisition, l’horizon semblerait être sur l’écran de visualisation, et les différents objets de la scène apparaîtraient plus près que l’écran, en jaillissement. Ceci peut être facilement corrigé par décalage des diapositives dans leurs montures, ou dans le cas des images numériques par logiciel, par exemple avec StereoPhoto Maker.

Caméras convergentes

Cette configuration exige aussi deux caméras identiques. Au lieu d’être parallèles, les axes optiques convergent en un point qui dépend de l’angle entre les axes et de la base stéréoscopique, l’écartement des deux objectifs. C’est cet angle qui doit être ajusté afin de déterminer si les objets de la scène apparaîtront derrière, ou devant l’écran de visualisation. Un excès de convergence des axes optiques des caméras conduit à des déformations dites trapézoïdales, entraînant des déviations verticales inacceptables. En images numériques, ces distorsions peuvent être compensées par logiciel. Cette convergence est utilisée surtout pour le cinéma professionnel, car pour les images fixes la convergence n’est jamais utile, sauf pour photographier en deux temps des très petits objets, en faisant tourner ceux-ci devant une caméra unique, par exemple de deux degrés.

Technologie argentique ou numérique